Les martinets noir, pâle et à ventre blanc représentent trois espèces aviennes ayant mené à terme et à leur profit une adaptation aux constructions humaines. Ces oiseaux sont aujourd’hui couramment sous-locataires de nos habitations. Mais leurs sites de nidification sont menacés par les rénovations, transformations et démolitions. La perte d’un emplacement favorable peut empêcher toute reproduction d’un couple durant une ou plusieurs années d’affilée. Conséquence: les effectifs s’effondrent faute d’un renouvellement suffisant.

Nos méthodes de construction se perfectionnent sans cesse. Le béton nu, le métal ou le verre n’offrent plus le moindre accès à une cavité favorable aux martinets. Lors de rénovations, on veille à supprimer chaque trou menant à une niche, à ne pas créer de nouvelles brèches. Les démolitions et reconstructions d’immeubles sous une forme moderne conduisent à la suppression de quantité de sites de nidification souvent vieux de plusieurs décennies.

Propriétaires de maisons, locataires, architectes, personnel du bâtiment, chacun peut collaborer et aider les martinets. La présente fiche apporte des indications concrètes sur la façon de procéder.

>> Lien 01
>> Lien 02