Modernité provençale

Eygalières et ses attraits en ont séduit plus d’un !
Autant de charme qui ont mené un couple de parisiens à bâtir ce mas entre contemporanéité et tradition avec l’aide précieuse de l’architecte Hugues Bosc.
Par Cécile Forissier – Photos Alain Sauvan
Résidences décoration

Un mélange savant et maîtrisé d’authenticité et de modernité

Derrière ses murs de pierres taillées et ses volets bleus, symboles de tout un patrimoine provençal, se cache un intérieur aux larges volumes et à la décoration contemporaine. Le jeune couple de propriétaires, descendu de la capitale pour venir goûter aux plaisirs de la vie des Alpilles, a immédiatement fait appelle à l’architecte Hugues Bosc, installé à Saint-Rémy-de-Provence. Il s’agissait pour eux de bâtir une maison en respectant la beauté et l’histoire des lieux, d’une part, et les souhaits de chacun, de l’autre. Fort d’une connaissance précise de la région et d’une expérience de plusieurs années dans la construction de mas, Hugues Bosc est parvenu en une année à donner vie à cette maison qui semble désormais faire partie du paysage depuis bien longtemps…

Entourée aujourd’hui d’oliviers, de roses et de glycines, elle d’habille de murs de pierres qui ne laissent pas deviner l’architecture intérieure. La porte d’entrée en bois massif a été récupérée, comme toutes les autres, chez Portes Anciennes à Saint-Andiol, pour venir prendre place avant l’élévation des murs. Aucune ne se ressemble, chacune apporte un peu de son originalité. De plain-pied, la grande pièce du bas, avec ses larges ouvertures vers le jardin, relie salon, salle à manger et cuisine. Les baies aux encadrements d’acier ont été réalisées de manière à laisser entrer un maximum de lumière et de chaleur. Deux petits salons se répondent dans les teintes claires, l’un pour un moment de détente auprès de la cheminée et l’autre destiné à la lecture et à la musique. Et comme la Provence offre son climat ensoleillé, propice aux longues soirées entre amis, le jeune couple a souhaité construire une immense salle à manger d’été, ouverte sur le jardin et voisine de la cuisine, donnant directement sur la piscine. Une piscine aux lignes pures qui correspond en tout point au désir de simplicité de ses hôtes.

A l’intérieur, l’imposante cheminée faisant office de barbecue permet ainsi de se régaler de grillades au coin du feu. En cuisine, le bois est à l’honneur, de large planche de chêne ont été récupérées dans les wagons d’anciennes michelines pour se transformer en bar, portes de placards, bibliothèque… une idée astucieuse et moderne que l’on retrouve aussi dans les chambres ou au salon. A l’étage, le domaine des parents a été aménagé avec la collaboration d’un décorateur parisien, Joseph Dirand. La chambre et la salle de bains ne font qu’une seule pièce séparée par une cloison-bibliothèque derrière laquelle se dissimulent deux vasques et quelques rangements. La baignoire taillée dans la pierre et les parois de la douche recouvertes d’un enduit, s’intègrent discrètement au mobilier et au bois de chêne qui jonche le sol ou orne les placards du dressing. Et que dire de la vue merveilleuse sur les Alpilles qu’offre le balcon de la chambre au lever du jour, sinon qu’il est encore possible de créer des lieux enchanteurs et exceptionnels !

1) Sous l’auvent, une longue table attend les convives pour déguster quelques grillades avant de plonger dans la piscine.
2) Côte à côte, deux salons prennent leurs aises, l’un face à la cheminée, l’autre près de la bibliothèque. La vaste pièce relie cuisine, salle à manger et salons.
1) Le salon reste lumineux en toutes circonstances grâce aux baies et aux fenêtres donnant sur le jardin.
2) Dans la cuisine, un coté est réservé au plan de travail et aux appareils ménagers. La pierre se marie au chêne et à l’inox dans l’esprit contemporain et se mêle avec réussite à une ancienne table de famille.
3) La salle de bains aux lignes très contemporaines est entièrement ouverte sur la chambre, séparée uniquement par une cloison bibliothèque derrière laquelle se trouvent deux vasques et un large miroir.