A Saint Rémy de Provence,
L’agence Bosc Architectes construit des maisons comme les couturier créent leurs robes :
avec précision, amour des formes et des matières, et dans le respect de la personnalité de chacun.
Des réalisations toujours uniques, mais reconnaissables entre toutes…
Nous dirigeons une agence de 10 personnes, et nous traitons une trentaine de projets par an.
Ce que nous préférons c’est le contact humain et la relation avec nos clients.
La plupart d’entre eux sont d’ailleurs restés des amis.

***


Hugues Bosc est un architecte attentif aux lieux

Précurseur dans le retour par expérimentation des techniques anciennes, Hugues Bosc a permis une véritable renaissance du bâti vernaculaire dans la région. Nous sommes très loin de la mode rustique ou d’un vulgaire pastiche de bastidon prétentieux mais d’un véritable savoir architectural retrouvé par un architecte curieux et engagé.

Les maisons restaurées ou construites s’imprègnent du paysage et des traditions dans lesquels elles s’implantent. Ainsi, les Alpilles, le Lubéron, le Vaucluse sont autant de pays qui supposent une technique particulière, une appréhension différente et des matériaux et des formes. Comme il l’affirme lui-même : « on ne construit pas à Gordes comme à Saint-Rémy ou à Aix. Les vents, les paysages y sont différents et chaque habitat à ses particularités, quant à l’organisation des volumes, au choix des matériaux » (de pierre et de nature, plaquette) Son pays est ainsi en quelque sorte son architecture, les plans et l’agencement des parties supposent toujours dans son travail une connaissance précise d’un village et d’un paysage. Le mas par là même ne s’impose pas au paysage, ne s’inscrit pas en rupture, mais traduit une continuité, une inscription dans un cadre préétabli. La construction est dès lors un composé d’une sensibilité propre au client et à l’architecte et à la coloration singulière d’un lieu.

Hugues Bosc est architecte et il est provençal.
Cela aurait pu le conduire a privilégier l’anecdote,
en fait son architecture est intemporelle
comme sa démarche est sans frontières.
Sa main et son talent le guident.
C’est pourquoi il ne cesse de créer face à l’avenir
sans oublier le passé

Pierre Bergé

Jean Bosc, La nouvelle vague Saint-Rémoise

Jean Bosc, incarne un certain renouveau de l’architecture en Provence.
Formé à l’Académie Julian ESAG Met de PENNINGHEN et à l’Ecole d’Architecture de Paris Belleville ENSAPB, il est revenu à Saint-Rémy pour développer l’agence familiale et mener en parallèle des chantiers phares comme la réhabilitation des Carrières de Lumières, la création de la cave en acier et pisé au Domaine de Trevallon, la mise en valeur du patrimoine hôtelier « des maisons de Baumanière« , l’esquisse du bâtiment d’accueil de l’Académie internationale de Tennis Mouratoglou, etc…
Sa maîtrise de l’architecture et du dessin, du design et de l’art lui ont permis de développer rapidement de nouveaux programmes comme l’hôtellerie de luxe et la gastronomie, les concours publics contemporains comme la mise en valeur du patrimoine historique.

 » Prendre la succession de mon père est un projet et un désir de longue date. Se fut en quelque sorte une formation continue au sein de la famille, ce qui me permet de maîtriser le savoir architectural de notre région et de concevoir un mas ou une bastide dans la pure tradition provençale.
J’aime ma région pour son architecture et son paysage, la vie de notre agence et les relation privilégiées que mon père à su tisser avec des entreprises et des artisans exceptionnels.
J’aime la relation étroite qui s’établit avec nos clients, nous respectons leur personnalité et c’est de cet échange que né le projet. Nous faisons toujours du « sur-mesure » ! « 

Mon QG : l’ancien hôpital de jour de Saint-Rémy, un bâtiment du XVIIe siècle transformé en collectif d’artistes (Marrel)

Jean Bosc est jeune et intuitif
il sait ce qu’il doit au père,
il a confiance en lui, il écoute son cœur, le métier est en lui.
Il est profondément architecte.
Il a apporté une pièce maîtresse à Trevallon

Eloi Dürrbach